Tout ce qu’il faut savoir sur l’étiopathie

Moins connue que l’ostéopathie, l’étiologie est une thérapie manuelle qui soulage de nombreux maux. Cette discipline est très spécifique dans son approche et son raisonnement. C’est une thérapie manuelle proche de l’ostéopathie, mais qui se distingue par la volonté du praticien de retracer l’histoire pathologique du patient avant de passer au diagnostic par la palpation. Vous connaissez peut-être des ostéopathes, kinésithérapeutes, chiropraticiens, naturopathes et autres sophrologues, découvrez la médecine douce qui monte : l’étiopathie. Une pratique, ni encadrée ni reconnue, mais qui n’en reste pas moins intéressante !

Définition de l’étiopathie

L’étiopathie est donc une thérapie manuelle, tout comme l’ostéopathie. Cependant, il y a quelques différences. La première réside dans la formation. En 6 ans, les futures étiopathes peuvent se former dans un programme d’enseignement commun aux différentes institutions. Les examens sont nationaux et les promotions sont modestes. Jusqu’à très récemment, l’ostéopathie était enseignée à travers des formations très différentes, tant par le nombre d’années d’études que par les différences de programmes d’une école à l’autre. C’est pourquoi, à l’heure actuelle, les patients n’ont pas tous la même expérience d’une pratique ostéopathique à l’autre. Certains ostéopathes pratiqueront les mêmes gestes que les étiopathes, quand d’autres auront une approche complètement différente. D’un autre côté, si vous allez consulter plusieurs étiopathes, il y a évidemment des différences dans la personnalité de chaque étiopathe, mais la thérapie, elle, sera la même.

C’est en somme une pratique récente basée sur des principes ancestraux. Créée et développée en France dans les années 1960, cette approche recherche la cause de la maladie ou de la douleur en abordant le corps de façon systémique. Etymologiquement, « aitia » signifie cause en grec et « pathos » signifie souffrance.

Que peut traiter l’étiopathe ?

De nombreuses maladies et douleurs chroniques peuvent être traitées par l’étiopathie, qu’elles affectent les articulations, le dos, les genoux ou encore les poignets. L’étiopathe peut donc intervenir sur les problèmes musculaires ou d’arthrose, mais aussi auprès des enfants pour réduire leurs tensions dorsales. Mais les étiopathes peuvent également intervenir pour réduire les problèmes digestifs, dans la sphère de la gynécologie et même la sphère ORL.

Ce qui est vraiment particulier à l’étiopathie, c’est la méthode de réflexion sur la pathologie. L’étiopathie reste très spécifique dans son approche et son raisonnement. Les séances commencent toujours par une série de questions au patient pour connaître la raison de sa consultation et essayer de retracer l’historique pathologique. L’objectif est de s’assurer qu’il s’inscrit dans le bon champ d’expertise, puis de revenir à la cause, et s’il est mécanique et que la structure n’est pas endommagée, l’étiopathe va le traiter. Inversement, l’ostéopathe aura tendance à s’appuyer davantage sur un diagnostic de palpation lorsque nécessaire. En étiopathie, la palpation confirme et enrichit l’anamnèse.

La plupart des consultations ont lieu lorsqu’un patient, quel que soit son âge, souffre d’une douleur ou d’un trouble fonctionnel. Les raisons des consultations sont très variées et peuvent impliquer des troubles articulaires tels que des problèmes gynécologiques ou digestifs. On peut aussi consulter un étiopathe pour les infections chroniques (ORL, cystite…). Les résultats sur ces pathologies sont, selon l’expert, excellents.